Articles

Quel matériel utiliser pour enregistrer un podcast ?

Si vous envisagez de créer un podcast, vous en avez déjà écouté plus d’un. Vous avez surement remarqué que la qualité audio est un élément déterminant dans votre envie d’écouter l’épisode jusqu’à sa fin ou d’abandonner en cours de route quand bien même le contenu serait intéressant.

Dans cet article, nous allons souligner l’importance de disposer d’un matériel adapté pour un podcast, afin d’obtenir le meilleur résultat sonore.

L’audio plus important que la vidéo

Si un contenu est intéressant, on accepte plus facilement de faire un compromis sur l’image que sur le son.

Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour conserver et développer l’audience de votre podcast, vous ne pouvez pas faire de compromis sur la qualité audio. 

Et pour avoir une bonne qualité audio, un choix éclairé de vos équipements est indispensable.

Chaque élément de votre setup doit répondre aux objectifs suivants :

  • Assurer un bon confort d’écoute aux auditeurs
  • Éviter les nuisances sonores (souffle, bruit, grésillement, etc)
  • Susciter l’envie de vous écoutez sur toute la durée de l’épisode !

Quel matériel choisir pour démarrer un podcast ?

1. Le choix du microphone pour lancer son podcast ?

Si vous décidez de vous lancer dans la création d’un podcast, le choix de du micro est primordial. Il va avoir un impact sur la qualité du son que vous offrez à vos auditeurs, ainsi qu’à leur volonté de vous écouter. 

C’est grâce au micro que vous allez transmettre votre message. Mais aussi, créer du lien avec vos auditeurs, véhiculer des émotions et proposer une ambiance.

Avant de parler de marque et de modèle, il est important de choisir un micro adapté à votre projet de podcast.

En effet, on n’utilise pas le même micro lorsqu’on fait une interview sur le terrain ou lorsqu’on enregistre dans un studio. Il est donc important de faire votre choix en fonction de vos propres besoins.

L’expérience de DOT

Pour le podcast Digital On Track, Reda a choisi d’utiliser des micros dynamiques

Tout simplement parce qu’à la différence des micros à condensateur, les micros dynamiques sont moins sensibles et captent moins les sons environnants non-désirables. 

Si votre lieu d’enregistrement est traité pour éviter les échos, les bruits parasites, les sons extérieurs, un micro à condensateur fera très bien le job. 

En revanche, si vous ne maîtrisez pas toujours le lieu d’enregistrement, le choix d’un micro dynamique s’impose. D’ailleurs, la plupart du temps, c’est également ce type de micro qui est utilisé dans les radios. C’est justement ce qui donne cet effet “broadcast”.

Ce sont des micros plutôt robustes, qui vous confère une certaine polyvalence.  Ils présentent donc un rapport qualité/prix vraiment intéressant !

Néanmoins, les micros dynamiques présentent certains inconvénients. Ils sont moins sensibles que les micros à condensateur. Si vos invités parle loin de la capsule ou si leur volume de leur voix est faible, il faudra préamplifier le signal.

Pour vous aider dans votre choix, voici les critères qui ont déterminés les choix pour DOT : 

  • Une qualité audio professionnelle
  • Un matériel robuste et polyvalent
  • Un micro intégrant une capsule suspendu (pour éviter d’enregistrer les vibrations si l’on touche le micro)
  • Un joli design pour réaliser des photos
  • Un micro qui n’impressionne pas les invités
  • Et bien-sûr, un budget cohérent !

C’est la raison pour laquelle nous avons choisi un microphone dynamique Rodes Podmic, qui coche chacun des critères énumérés ci-dessus ! Un matériel de qualité professionnelle, idéal pour les podcasts.

2. À présent, quel enregistreur choisir pour votre podcast ?

Ce choix peut paraître anodin en premier lieu. Il détermine la qualité du podcast mais également le temps passé en postproduction. 

Si comme Reda, votre choix a plus tendance à se porter sur des micros dynamiques, alors la qualité du préamplificateur sera encore plus importante que pour des micros à condensateur.

Par conséquent, si votre préamplificateur n’est pas de bonne qualité, du « bruit » sera introduit dans votre captation. À l’inverse, s’il est de bonne qualité, il vous permettra d’amplifier le micro tout en étant « silencieux ».

C’est la raison pour laquelle nous nous sommes tournés vers l’interface audio Focusrite Scarlett 2i2. Cette interface se branche directement sur votre ordinateur ou sur votre tablette. Elle permet d’enregistrer deux micros simultanément en 24 bits (qui est déjà un excellent débit d’enregistrement).

De plus, le rapport qualité / prix est excellent !

En revanche, l’inconvénient est que ce matériel nécessite forcément un ordinateur pour enregistrer le son. Cette interface audio n’a pas pour objectif de stocker vos fichiers. Pour certains, cela n’est pas si dérangeant. Mais pour d’autres, s’appuyer uniquement sur un ordinateur pour enregistrer un podcast peut-être dérangeant. Notamment en cas de ralentissement, de bug logiciel, etc. 

C’est pourquoi, avec le temps, Reda s’est tourné vers un enregistreur portable haut de gamme : le Sound Device MixPre 3 II. Ce dernier peut faire office d’interface audio et il a également l’avantage de fonctionner en autonomie. De ce fait, les pistes audio sont enregistrées sur une carte SD et une sauvegarde automatique se lance dès lors que vous branchez un disque dur. Il permet d’enregistrer 3 pistes simultanément en 32 bits

C’est donc un excellent enregistreur avec ce qui se fait de mieux en termes de préamplification. Ils sont très semblables à ceux utilisés dans les studios hollywoodiens pour les films. Par conséquent, ils permettent de pallier plus facilement aux aléas de l’enregistrement sur le terrain (bruit ambiant, invité qui n’est pas suffisamment proche du micro, une salle qui résonne, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top